Retour accueil
Vous êtes ici  > Actu

Linky, un compteur au service des réseaux intelligents de demain

D'ici 2021, la roue ne tournera plus pour les compteurs électriques du département. Le défilement des chiffres noirs et rouges qui égrène notre consommation électrique quotidienne, tout cela fera bientôt partie du passé.

C'est à Nueil-sur-Layon, en décembre dernier que le premier compteur Linky a été installé par ERDF. Un déploiement qui se fera dans un premier temps dans la partie sud du département, pour essaimer progressivement sur l'ensemble du Maine-et-Loire d'ici 2021. Cette année, trois communautés de communes seront « Linkées » (Vihiersois Haut Layon, Coteaux du Layon et Loire Aubance) ainsi que la commune de Soulaine-sur-Aubance.
Pour Nicolas Touché, directeur d'ERDF en Anjou, cet ambitieux projet s'inscrit naturellement dans l'esprit de la transition énergétique et numérique. Une application grandeur nature des objectifs mis en avant par la TRIA (*) en Pays de la Loire : amener le plus grand nombre possible d'entreprises ligériennes à réussir leur mutation en intégrant quatre leviers de compétitivité (transition énergétique, révolution numérique et nouvelles technologies, performance globale et nouveaux modèles économiques). «Ce projet est au cœur de la démarche TRIA. Il  permettra d'intégrer progressivement les énergies renouvelables produites localement et les nouveaux usages (mobilité électrique), de faire émerger de nouveaux métiers dans des secteurs d'activité à fort potentiel de développement ; pour les consommateurs, de mieux comprendre leur consommation électrique pour mieux la maîtriser».

35 millions de compteurs communicants déployés sur le territoire national
Cela ne s'improvise pas. Pour mener à bien cette opération, ERDF a fait appel à 6 entreprises qui se sont toutes engagées à faire fabriquer les compteurs sur des sites en France. Une vraie bonne nouvelle pour l'ensemble de la filière industrielle électrique française et pour ERDF sur un marché de fabrication où l'assurance de la qualité est un facteur incontournable.
Au niveau  national, ce projet d'envergure pourra générer quelque 10 000 emplois en France (dont 50 en Maine-et-Loire, sur six ans). Il représentera un investissement d'environ 5 milliards d'euros entièrement pris en charge par ERDF. Pour le département, il s'agit d'un investissement de plus de 50 millions d'euros sur six ans, amortis sur vingt ans.
«Dès 2014, des réunions ont été organisées avec les partenaires économiques, dont la CCI de Maine-et-Loire afin d'informer et d'inviter les entreprises du territoire à prendre connaissance des appels d'offres. L'installation de près de 400 000 compteurs dans le département nécessite une énorme logistique. Cela représentera la première année, une centaine de compteurs par jour, soit 20 000 à l'échéance de cette année. Puis, il y aura une montée en puissance, avec l'installation de 400 compteurs par jour dès 2018».
Pour cette première phase de déploiement, ERDF a lancé un appel d'offres européen, faisant le choix de scinder en plusieurs lots le département, pour permettre un accès à tout type d'entreprises dont les TPE et PME locales, exigeant un niveau de qualification élevé et une vraie culture de service client. Trois entreprises angevines ont remporté des marchés à ce jour (plusieurs autres consultations sont prévues au cours du projet) : Link Elec Solutions (qui s'est installée à Chemillé-en-Anjou en créant 18 emplois localement)  pour la pose des compteurs. «Cette entreprise a par ailleurs remporté les marchés ERDF pour l'ile d'Oléron, une partie de la Loire-Atlantique et de l'Indre-et-Loire» ; TELELEC Réseaux (Seiches-sur-le-Loire) pour la pose des concentrateurs. L'ensemble des anciens compteurs des Pays-de-la Loire (soit 2 millions) sera recyclé par l'usine Triade Ouest (Verrière-en-Anjou). «Un vrai choix de responsabilité sociale en optant pour cette entreprise adaptée(**). Les entreprises du département ont sur tirer leur épingle du jeu sur un marché créateur de valeurs locales. Nous sommes sur un marché de services. Il est essentiel et fondamental d'assurer une relation client de proximité».

De nouveaux services aux clients
Les compteurs LINKY offriront de nouveaux services aux clients : relevé à distance, suivi de leur consommation énergétique - actualisée une fois par jour - via un accès personnalisé et sécurisé depuis les périphériques numériques (PC, tablettes, smartphones...). «La pose des compteurs LINKY n'entrainera aucun coût supplémentaire pour les clients. Cet investissement, à l'entière charge d'ERDF, fait partie des investissements liés à la modernisation du réseau électrique». Toutes les données transiteront par courant porteur en ligne (CPL), autrement dit via le réseau électrique de distribution publique sous forme d'un signal électrique, et non pas par des ondes radiofréquences (***).
Pour Nicolas Touché, «Le déploiement de LINKY illustre parfaitement les enjeux de la transition énergétique et numérique : un éco-système favorable qui ouvrira demain la voie à d'autres activités, d'autres métiers et donc de nouveaux services aux clients et de nouveaux marchés à conquérir pour les entreprises (domotique, start-up,...). Les compteurs LINKY sont l'une des briques essentielles qui serviront à construire les smart-grids ou réseaux intelligents de demain».


Marianne Bourgeois
Anjou Eco - mai 2016


(*) TRIA : Troisième Révolution industrielle et agricole des Pays-de-Loire
(**) : Entreprise faisant appel à des travailleurs en insertion et en situation de handicap
(***) : appel à des Wifi, GSM, GPS, Radio FM...

export_facebook export_delicious export_twitter export_viadeo  export_linkedin