Retour accueil
Vous êtes ici  > Actu

Portrait d'élu : Philippe Choquet

Il y a 23 ans, Philippe Choquet rentre comme DAF chez Comec (La Tessoualle). L'entreprise, spécialisée dans les menuiseries et les agencements, emploie alors 50 personnes. Après une formation qui lui permet de devenir bras droit du PDG, il lui succède à son départ en 2002. Philippe Choquet est un dirigeant coopté car la Comec, créée en 1961, est une SCOP. « Un homme, une voix, quel que soit le capital détenu ». Tous les trois ans, le mandat du dirigeant est remis entre les mains des associés, c'est-à-dire pratiquement les 165 membres du personnel. L'offre de l'entreprise est globale : fourniture et pose de menuiseries pour le logement, agencement professionnel à base de panneaux sur mesure.

« Depuis 1995, notre service R& D a développé une gamme de produits propres, trappes de visite et façades de gaines techniques coupe-feu pour lesquels nous sommes leader national, avec de belles références comme le musée Picasso, le Ritz, des appartements à Cannes... Nous accompagnons nos clients auprès des maîtres d'ouvrage et architectes pour que ces derniers leur proposent des agencements cohérents ». La vente de menuiseries intérieure et extérieure aux particuliers dans le périmètre du Choletais complète le chiffre d'affaires qui s'établit à 25 millions d'euros.

Dès 2002, Philippe Choquet commence à s'investir pour la cause de l'entreprise. Il est élu président des SCOP du BTP de l'Ouest (Basse-Normandie, Bretagne et Pays de la Loire). Puis il intègre le MEDEF du pays choletais. « Je me suis pris au jeu en participant à la Commission Ecole-Entreprise. Il faut préparer la génération future, ouvrir les esprits des jeunes, des enseignants et des chefs d'entreprise. J'interviens dans les collèges et, depuis de nombreuses années, je prends des stagiaires. L'humain est au centre de nos préoccupations. Nous travaillons beaucoup sur la formation, l'apprentissage et la promotion interne ».

En 2010, il est approché pour se présenter aux élections à la CCI de Maine-et-Loire. « Mon prédécesseur à la tête de Comec était délégué consulaire de la CCI de Cholet. Pour moi, la CCI, c'était le conseil à l'export. Avant d'accepter, j'ai demandé quelles étaient ses autres missions ». Membre élu de la CCI, Philippe Choquet préside la Commission des Finances. « Nous vérifions que les dépenses sont conformes à l'objectif de la Chambre avant de donner quitus au trésorier ». La certitude que « demain ne sera pas comme hier » l'a poussé à intégrer les Commissions Innovation et Economie responsable. Quatre ans de mandat lui ont confirmé le visage de la CCI : « une équipe qui travaille et veut s'impliquer dans les territoires et les entreprises, un binôme entre les collaborateurs et les élus, chefs d'entreprises bénévoles, qui fonctionne bien ».

Alain Ratour
Anjou Eco n°36 - septembre 2014

export_facebook export_delicious export_twitter export_viadeo  export_linkedin