Retour accueil
Vous êtes ici  > Actu

Business angels et amorçage

La maîtrise des nouveaux processus de financement des startups innovantes est un facteur puissant de compétitivité. Le « financement participatif » ou « crowdfunding », ré-aiguille l'épargne publique vers l'économie réelle. Le business angel et les fonds d'amorçage interviennent dès le démarrage. Il s'agit la plupart du temps de finaliser le projet d'entreprise, de financer la validation d'une technologie ou la mise au point de produits, de définir le business model et plus généralement de préparer le lancement commercial.

Les réseaux adhérents France Angels en 2012
. 40 Millions d'euros investis dans 352 entreprises
.  80 réseaux associatifs
. Contributions à la création d'emplois par les entreprises financées en 2012 : 2 600
. L'intervention des business angels a permis de multiplier par 2,5 (effet de levier) le montant global investi, soit 100 millions d'euros.
 www.franceangels.org
Business angels : des personnes physiques
Les sociétés innovantes ont besoin de conseil de gens expérimentés, ayant eux-mêmes contribué à la création, au développement et au succès de leur propre entreprise et/ou de celles fondées par d'autres. Tel est le rôle des business angels, personnes physiques qui investissent leur argent dans une ou plusieurs entreprises innovantes, généralement en phase d'amorçage. Leurs motivations et profils sont variés. On y rencontre des retraités qui souhaitent apporter leur expérience, des financiers qui veulent réaliser un investissement à fort potentiel ou bénéficier d'avantages fiscaux, des entrepreneurs qui ont réussi et ont envie d'aider d'autres entrepreneurs.
A l'inverse du financement participatif, le business angel apporte la somme globale plutôt qu'une myriade de petites sommes. Il permet aussi de « remettre au pot » lorsque les besoins en cash se font sentir. Les projets soutenus se trouvent souvent sur des secteurs risqués à dominante technologique et innovante. L'innovation n'est pas forcément technologique. Elle peut porter sur un positionnement concurrentiel, un modèle économique ou un process qui vont permettre de gagner de la marge.
Le rôle des business angels comme acteurs de l'accompagnement des jeunes pousses et de financeurs de leur démarrage est désormais reconnu. Cette activité est l'affaire de gens avertis qui assument seuls leurs décisions. Mais ils trouvent un intérêt évident à se regrouper au sein de club locaux pour échanger sur leurs pratiques et bien connaître les conditions du marché du financement.
La fédération nationale France Angels (www.franceangels.org) a été créée en 2001 pour regrouper ces réseaux de business angels et assurer la promotion du concept. Elle fédère 4 000 des 7 000 BA en France. Plusieurs réseaux existent dans les Pays de la Loire dont ABAB (présent en Maine-et-Loire et Loire-Atlantique) qui compte une soixantaine de business angels.

D'Anjou Amorçage à ABAB 
Outre des investisseurs individuels (business angels), les sociétés devront faire appel à des investisseurs institutionnels (fonds d'amorçage). Ces dernières années, le nombre d'acteurs a sensiblement augmenté avec de nouvelles équipes de capitaux-risqueurs, des fonds régionaux et nationaux. En Maine-et-Loire, le fonds de capital-risque Anjou Amorçage est animé par la CCI. Il est composé d'acteurs de la vie économique locale (CCI, quatre banques régionales, Conseil Général et une vingtaine d'entreprises du département). Le fonds prend des participations minoritaires et temporaires au capital de l'entreprise nouvelle avec un ticket d'intervention plafonné à 70 000 euros : aide à l'ingénierie juridique et financière du projet, accompagnement du dirigeant dans sa réflexion stratégique, apport de son réseau de partenaires diversifiés.
Anjou Amorçage a été créé en 2000 pour aider les entreprises innovantes du Maine-et-Loire et celles de l'incubateur d'Angers Technopole. Cette initiative a permis de révéler le talent d'ingénieurs, de chercheurs, d'inventeurs et de transformer leurs idées en modèle économique réalisable pour créer une entreprise. Son rôle est d'amorcer et de faire effet de levier auprès des autres acteurs (fonds régionaux d'amorçage, BPI, banques, ..) Le réseau Atlantic Business Angels Booster (ABAB) s'est avéré complémentaire à Anjou Amorçage par sa puissance d'investissement et par l'expertise métier des business angels.

Christine Carmes, Alain Ratour
Anjou Eco n°34 - mars 2014

export_facebook export_delicious export_twitter export_viadeo  export_linkedin