Retour accueil
Vous êtes ici  > Actu

Libérez les données !

Hormis les « Geeks », bien peu savent ce qui se cache derrière le terme Open Data. Il consiste à rendre des données publiques numériques accessibles et réutilisables par tous. Cette mine d’informations repose sur certains principes (libre, gratuit, anonyme, complet…). Elle favorise l’innovation et le développement d’une « Open Society ». Cette démarche concerne en premier lieu les administrations publiques qui ouvrent leurs données (fonds de cartes, statistiques, mesures, horaires, etc.), mais aussi les entreprises.

En décembre 2011, le Conseil général de Maine-et-Loire s’est engagé dans l’ouverture des données publiques, s’inscrivant dans son programme Anjou Dynamique Numérique (ADN). Cette démarche vise à promouvoir le développement des usages, contenus et services numériques sur le territoire. Une plateforme Open Data 49 a été créée, rendant ainsi accessibles les données publiques de l’Anjou au plus grand nombre. Elle s’adresse aux collectivités et aux organismes publics de Maine-et-Loire. Parmi les récentes données libérées : la limite administrative du département, des cantons, des communes, la liste des communes et la localisation des établissements scolaires du secondaire.
« L’Open Data bouleverse une certaine philosophie de la protection des données, analyse Pierre Rochouane, élu de la CCI, président du Directoire de Mediapilote. En les croisant, nous aurons encore plus de possibilité qu’en les protégeant. Ce qui compte n’est pas la donnée, mais la façon de l’analyser et de l’utiliser de manière créative. Dans le domaine économique, l’évolution sera sans doute plus lente, mais elle me parait inéluctable et bénéfique ».
Pour les entreprises, les enjeux de l’Open Data sont en effet importants. L’ouverture ou l’accès à des données offre des opportunités en terme commercial, d’image ou d’innovation. Pour certains, cette ouverture doit favoriser la réputation, pour d’autres c’est le potentiel économique. Pour d’autres encore, elle devrait permettre de nouvelles formes de collaboration dont le partage des données communes, créant un « data écosystème » générateur d’idées et d’innovations qui n’auraient pas vu le jour dans une seule entreprise. Si l’Open Data ne connaît pas encore une grande notoriété au sein des entreprises, elles en perçoivent les bénéfices à long terme pour leur image, leur engagement ou l’innovation produit. Ce mouvement doit être abordé stratégiquement comme une véritable structuration de gestion des données, tout comme un patrimoine.

 

Marianne Bourgeois

export_facebook export_delicious export_twitter export_viadeo  export_linkedin