Retour accueil
Vous êtes ici  > Actu

Charte de consultation : les agences de communication se mobilisent

L’UCC (Union des Conseils en Communication) Ouest a édité un guide « Sélectionner son agence conseil » il y a un an. Elle publie une charte de la consultation visant à devenir en mars 2013 un repère pour les annonceurs publics et privés. Ce vademecum du bon usage de l’appel d’offres doit faire progresser les agences et valoriser leurs métiers.

Mises en cause, les pratiques abusives rencontrées par la profession lors des appels d’offres : consultations gratuites, consultations sans suite, faussées, pléthoriques (les donneurs d’ordres peuvent faire travailler jusqu’à 10 agences sur un projet qui demande une proposition très aboutie). Cela conduit à une inflation des moyens engagés par les agences. Pour celles qui ne sont pas retenues, le manque à gagner est total : hormis par certains établissements publics, les perdants ne sont pas indemnisés. Ces pratiques fragilisent l’emploi et la rentabilité des agences, inférieure à 5 %.
La charte de la consultation prescrit 14 bonnes pratiques qui doivent s’appliquer lors de la mise en compétition d’agences. Quatre sont des règles d’or. D’abord, un nombre limité d’agences consultées : « Nous préconisons un maximum de quatre agences pour une meilleure relation avec les entreprises et plus de confiance réciproque ». Seconde règle d’or : la transparence en rendant publique l’identité des agences en lice. Tertio, le respect des règles sur les droits d’auteur : un projet non attribué reste la propriété de l’agence non retenue. Enfin, la charte prévoit l’établissement d’une règle d’indemnisation pour les agences short-listées non retenues si le commanditaire avait des demandes spécifiques (réalisation d’une maquette, recommandation stratégique...)
Créée en 2010, l’UCC Ouest, présidée par Manuel Cornet (Nantes), regroupe plus de 40 agences (et plus de 1 500 emplois directs) dont plusieurs en Maine-et-Loire. La majorité des agences du département adhèrent à la charte même si elles ne sont pas membres de l’UCC Ouest. Sur Angers, notamment, la sensibilisation avait été enclenchée il y a plusieurs années par le travail de la mission AnCRE (Angers Centre de Ressources Européennes). Une dynamique de concertation est en cours entre les agences angevines pour mettre en place et promouvoir cette charte. Des rencontres mensuelles seront organisées.

export_facebook export_delicious export_twitter export_viadeo  export_linkedin