Retour accueil
Vous êtes ici  > Actu

Frédéric Pallu, Commissaire au Redressement productif

Missionnés par le Gouvernement dans les 22 régions, les Commissaires au Redressement productif doivent identifier les entreprises en difficultés et organiser la recherche des solutions. Frédéric Pallu a été désigné à cette fonction pour les Pays de la Loire.

CONTACT :

Jean-Michel Boukobza
Directeur de l'unité territoriale de Maine-et-Loire
DIRECCTE Pays de la Loire
02 41 54 53 10
jean-michel.boukobza@direccte.gouv.fr

Impossible d’intervenir depuis la Capitale auprès de toutes les industries en difficultés. Seules celles qui emploient 400 salariés et plus relèvent du Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri). Les autres sont de la compétence des Commissaires au Redressement productif depuis le 2 juillet. Mais les recettes du Ciri peuvent y être appliquées : unifier les nombreux outils qui existent, actionner tous les acteurs et les leviers, financiers, fiscaux et la négociation.
Frédéric Pallu a été désigné à cette fonction pour les Pays de la Loire. Il était depuis 2008 chargé de mission auprès du Préfet de Région pour les entreprises, l'économie et l'innovation. Il occupait également le poste de directeur adjoint du pôle entreprises-emploi-économie de la DIRECCTE.
La feuille de route d’un Commissaire au Redressement productif est double. Il met en place des cellules d’alerte départementales afin d’anticiper les difficultés que pourraient rencontrer les entreprises. Cette veille se fait avec la collaboration des Chambres de commerce et d’industrie, des Chambres de métiers, des services de l’Etat, les collectivités. Il doit aussi proposer un accompagnement aux entreprises qui traversent une période difficile : médiations interentreprises, médiation du crédit, chômage partiel, appel aux dispositifs régionaux, médiation au Tribunal de Commerce pour créances ou recherche de repreneurs... mais pas de subventions. Le travail de terrain est fondamental. « La clé de tout, c’est la confiance qu’il faut instaurer avec les chefs d’entreprise pour pouvoir les aider". Diagnostic, nomination d’un chef de file et suivi de dossiers... le travail se fait dans la confidentialité, rien n’est mis sur la place publique. Pour l’efficacité de la mission, les entreprises peuvent se rapprocher dans un premier temps de leur interlocuteur de proximité au sein des services de l’Etat : sous-préfet ou préfet de département. Le relais se fera ensuite naturellement vers le commissaire au redressement productif.
Frédéric Pallu reste sous l’autorité du Préfet de Région et travaille aussi en coordination avec le Conseil régional. Les Régions présideront le comité national d'orientation de la Banque publique d'investissement qui verra le jour avant la fin de l'année. Elles présideront également les comités chargés de débloquer les apports en fonds propres. La Banque publique d'investissement, destinée aux TPE, PME et entreprises de taille intermédiaire, sera dotée de plus de 30 milliards d'euros pour intervenir en prêts et en capital. Elle regroupera la banque Oséo, les interventions du Fonds stratégique d'investissement en faveur des PME, la filiale de la Caisse des dépôts consacrée aux PME.

export_facebook export_delicious export_twitter export_viadeo  export_linkedin