Retour accueil
Vous êtes ici  > Enquête

Observatoire du Commerce 2017

Voici quelques chiffres extraits de l'Observatoire départemental du Commerce en Maine-et-Loire.

 

Contact CCI :
Bruno Pelerin
02 41 20 54 87
bruno.pelerin@maineetloire.cci.fr 

 

Fabrice Cesbron
Vice-président élu en charge du commerce

« La CCI entend poursuivre son engagement en faveur de la revitalisation commerciale et la reconquête des cœurs de villes, en partenariat étroit avec les élus locaux et les acteurs publics et privés du commerce dans les territoires. »  

Chiffres clés et synthèse 2017
Entre 2010 et 2017, le département a perdu 2,9 % de ses établissements du commerce. En parallèle, les surfaces de vente ont augmenté de 3,3 %. Cette tendance s'effectue au profit des grands sites commerciaux localisés en périphérie. A noter, un développement significatif des surfaces de vente dédiées à l'équipement de la maison (+7,6 %) et l'alimentaire (+ 5,4 %)

L'offre commerciale du Maine-et-Loire en 2017
La répartition sur le territoire montre une forte concentration dans les pôles urbains (25 % des communes ne disposent pas de commerce). En 7 ans, la surface de vente des grandes surfaces alimentaires a progressé de 9 %, expliquée entre autres par l'essor des hypermarchés de plus petit format.

Evolution de l'offre
Après une évolution significative des surfaces de vente depuis 2007, la tendance s'est fortement inversée depuis 2015. En parallèle, le nombre de points de vente ne cesse de diminuer depuis 2010. La continuité de cette tendance à court/moyen terme semble être une hypothèse plausible au vu de l'évolution des modes de consommation.

Angers : depuis 2007, progression des surfaces de vente ; coup d'arrêt depuis 2015. Les surfaces tendent à diminuer symétriquement à la baisse du nombre de points de vente.

Cholet : forte progression entre 2007 et 2010, puis ralentissement marqué. Néanmoins, la surface de vente cumulée continue à progresser alors que le nombre de points de vente est en constante diminution depuis 2010.

Saumur : fort développement commercial jusqu'en 2010 ; constante et significative diminution jusqu'en 2017.

Mauges Communauté : développement des surfaces commerciales et du nombre de points de vente jusqu'en 2010 (due à une forte progression de sa population). Depuis, ces deux composantes tendent à stagner pour la première et diminuer pour la seconde.

Hors agglomération : essor des surfaces commerciales, diminution des points de vente (depuis 2010, même si un léger regain est observé depuis un an).

L'évolution par secteur d'activité entre 2010 et 2017
Le secteur de l'équipement de la maison et de l'alimentaire sortent grands vainqueurs. Le premier en matière de surface gagnée. Le second dans l'essor des commerces spécialisés. A l'inverse, l'équipement de la personne perd (4 500 m²). A l'instar de l'équipement de la maison, les petits formats sont les plus touchés.

Marianne Bourgeois
Anjou Eco n°51 - mai 2018  

export_facebook export_delicious export_twitter export_viadeo  export_linkedin