Retour accueil
Vous êtes ici  > Regard  > Regard 2018

Sylvain et Valérie Belouin, Restaurant le Pigeon Blanc, Erdre-en-Anjou: un Bib Gourmand à la campagne

Jeunes entrepreneurs dynamiques et ambitieux, Sylvain et Valérie Belouin ont repris le restaurant familial Le Pigeon Blanc en 2009. Une belle opportunité que ce couple a saisie pour mettre en lumière une restauration gastronomique teintée de saveurs nouvelles et située dans la campagne segréenne.

Le Pigeon Blanc
13 rue de l'Eglise
49220 Erdre-en-Anjou
Tél. : 02 41 61 41 25
www.lepigeonblanc.com

Co-dirigeants : Sylvain et Valérie Belouin

Activité : restauration, traiteur, réception

Effectif : 4 salariés

C.A. : 305 000 euros HT

Membre de Destination Anjou depuis 2018

Adhérent à l'association des JRE - Jeunes Restaurateurs Européens - depuis 2013

Bib Gourmand depuis 2010

Le Pigeon Blanc est né à Vern d'Anjou en 1962 lorsque le grand-père de Sylvain Belouin, boulanger, rachète un bar dans le centre-bourg, qui devient vite le lieu où se retrouvent les villageois des environs pour participer aux bals populaires organisés dans ce commerce suffisamment grand. Un peu plus tard, seront célébrés aussi des mariages et fêtes de famille. Chaque génération des Belouin apporte sa touche personnelle d'innovation. Le père reprend l'affaire en 1979 en y ajoutant la partie traiteur. Puis, fort de ses dix années d'expérience auprès de chefs étoilés, Sylvain Belouin, le fils, crée le restaurant gastronomique. Une plume supplémentaire pour le Pigeon Blanc qui maintient la partie traiteur et offre des salles privatisées pour séminaires d'entreprises et autres réunions dans son établissement ou en extérieur.

Guidé par les étoilés 
Ancien apprenti au CFA de la CCI d'Angers (à l'époque), Sylvain poursuit son apprentissage et se nourrit du savoir des plus grands chefs qu'il côtoie à travers toute la France : tout d'abord, son maître d'apprentissage, Jacques Thorel, (L'Auberge Bretonne - 2 * à La Roche-Bernard), Richard Coutanceau (Relais & Châteaux 2 * à La Rochelle), la Maison Troisgros (3 * à Roanne, où il découvre son identité culinaire : l'acidulé)... Un saut dans les îles des Caraïbes (4 * luxe) pour découvrir la cuisine de palace, « bien différente de celle étoilée » et retour à Noirmoutier dans le restaurant Bib Gourmand de son oncle, Patrice Vételé « Le Grand Four ».

Partage de saveurs
« Un cuisinier moderne doit savoir sortir de sa cuisine pour échanger avec ses confrères. Apprendre et accepter de se remettre en question pour offrir à ses clients le plaisir de la table et de l'assiette». Sylvain Belouin dirige avec entrain son restaurant gastronomique, secondé par son épouse, Valérie qui assure le service en salle et l'accueil des clients. « Après des études dans le tourisme, je suis allée travailler en Espagne, pour perfectionner la langue mais aussi pour y découvrir les vins. J'avais un projet d'oeno-tourisme avant de rencontrer Sylvain. » Valérie renforce ses compétences de gestionnaire d'établissement par une formation à la CCI de Maine-et-Loire « Reprendre et diriger un restaurant ». Par l'intermédiaire de l'association culinaire des JRE - Jeunes Restaurateurs d'Europe - dont ils sont adhérents depuis 5 ans et les seuls en Maine-et-Loire, Sylvain et Valérie veulent porter les valeurs d'une grande cuisine. « Nous avons profité de nos dernières vacances cet hiver pour participer à un dîner de gala organisé par les JRE et la compagnie hôtelière Diamonds 5 étoiles, à Zanzibar. Nous avons eu la chance de pouvoir cuisiner avec leurs ingrédients spécifiques.» savoure Sylvain Belouin. Respectueux de l'environnement durable, ce jeune restaurateur s'approvisionne le plus possible chez les producteurs locaux, confectionne son foie gras, ses glaces,... Devenu membre de l'association Destination Anjou depuis cette année, il peut proposer à la carte le nouveau plat emblématique de l'Anjou, la Gouline. Autre nouveauté, la commande par Internet de plateaux-repas à faire réchauffer, à emporter.

Des projets plein la toque
En plein centre-bourg, le Pigeon Blanc s'étend sur 6 000 m2 de terrain dont 1 000 m2 de bâtiments pour le restaurant, les salles privatisées et le parking. Idéalement placé entre Paris et Nantes, il attire aussi une clientèle étrangère grâce à son référencement dans les pages du Guide rouge avec son Bib Gourmand, et aussi le Gault et Millau puisqu'en 2014, il est jeune talent de la région Pays de la Loire. « Nous avons en projet cette année d'aménager la visibilité du restaurant avec une belle enseigne, pour attirer aussi le client de passage ».


Dominique Gruson
Anjou Eco n°51 - mai 2018


export_facebook export_delicious export_twitter export_viadeo  export_linkedin