Retour accueil
Vous êtes ici  > Regard  > Regard 2018

Patrice Monmousseau, Maison Bouvet Ladubay, St-Hilaire St Florent : une Maison en pleine effervescence

Parmi les maisons saumuroises de fines bulles, il en est une qui perdure depuis 1851 à St Hilaire St Florent : la maison Bouvet Ladubay. Ses actuels gestionnaires, Patrice Monmousseau et sa fille Juliette, perpétuent le savoir-faire enrichi par leurs ancêtres depuis 4 générations.

Maison Bouvet Ladubay
11 rue Jean Ackerman
Saint Hilaire Saint Florent
49400 Saumur

02 41 83 83 83

 http://www.bouvet-ladubay.fr/

Président : Patrice Monmousseau

Directrice Générale : Juliette Monmousseau

Activité : fabrication et négoce de vins à bulles

Effectif : 50 personnes

C.A. 2017 : 23 millions d'euros

Une histoire de rencontres
L'histoire commence en 1851 avec Etienne Bouvet, fondateur de la Maison Bouvet Ladubay, et son épouse Célestine Ladubay. Ils développent le négoce de vins effervescents « Bruts de Loire », à la méthode champenoise, les « champagnes de Saumur ». Bouvet Ladubay assoie sa réputation outre-Manche, puis séduit la clientèle des marchés à l'international (2 millions de bouteilles dans le monde). A la mort du fondateur, ses héritiers peinent à maintenir une rentabilité. La Maison est rachetée par la famille Monmousseau en 1932. Patrice Monmousseau (le petit-fils) aura à cœur de redynamiser l'activité et d'innover sans cesse pour reconquérir le prestige et la notoriété qu'avait acquis la Maison Bouvet Ladubay au temps de son fondateur.  

Une reprise 100 % familiale
Patrice Monmousseau vient renforcer l'équipe familiale et apprend, aux côtés de son père (Jean), tous les secrets de production des Crémants de Loire et Saumur Brut. Il prend la suite de son père, en 1971, pour devenir directeur général puis Président. La Maison va connaître plusieurs propriétaires (les Champagnes Taittinger en 1974, puis l'indien Dr Mallya, conglomérat indien, un des leaders mondiaux bières & spiritueux, en 2006). «Nous entretenions des relations très souples avec nos différents propriétaires qui nous laissaient une totale liberté de gestion.» précise-t-il. En 2015, la Maison rachète toutes les parts de la société à son propriétaire indien, facilitateur de la transaction (et grâce à un soutien financier de 4 banques et 3 fonds régionaux majoritairement basés à l'Ouest). La Maison Bouvet Ladubay acquiert à nouveau son indépendance totale. « Nous sommes fiers de pouvoir diriger pleinement ce que notre famille a bâti. » témoigne Juliette Monmousseau (4e génération), devenue directrice générale en 2015, après avoir travaillé pendant 7 ans au sein de la Maison familiale.

Une production maîtrisée
La propriété de la Maison Bouvet Ladubay repose sur 8 km de galeries souterraines en tuffeau occupés par les caves. Les Cuvées haut de gamme élevées en barriques sont stockées dans ces caves ouvertes au public toute l'année. « Nous avons fait construire en 2008 une unité de production haute technologie « Full Metal » à Distré (14 000 m2) afin d'assurer la production galopante passée de 350 000 bouteilles en 1971 à 6.2 millions en 2017 » précise Patrice Monmousseau. 60 % de la production part à l'export vers plus de 45 pays. « Nos Crémants de Loire sont la résultante d'assemblages de chardonnay et chenin, provenant de moins de 100 viticulteurs des trois territoires proches : la Touraine, Saumur et l'Anjou. Les barriques en chêne pour les cuvées les plus précieuses transfèrent des éléments sophistiqués au vin et la Méthode Traditionnelle magnifie les arômes». Patrice Monmousseau, « parfumeur des vins », est le garant du secret de fabrication qu'il transmet à sa fille. Elle participe d'ores et déjà aux assemblages depuis plusieurs années. Tous les deux sont secondés par l'équipe technique collégiale de 2 assembleurs testeurs, afin de reproduire chaque année le « goût », le style unique des vins effervescents qui font la renommée de Bouvet Ladubay à travers le monde.

Valoriser le territoire
Bouvet Ladubay a tissé des partenariats fidèles depuis plusieurs décennies : le Festival Premiers Plans d'Angers (pour lequel la Maison a créé un habillage anniversaire sur sa plus belle cuvée de Saumur Brut le « Trésor »), le Festival d'Anjou, le théâtre de Saumur « Le Dôme »,...
La Maison saumuroise est le partenaire de toutes les compétitions équestres nationales et internationales à Saumur, haut lieu de l'équitation de tradition française, une valeur d'excellence que Bouvet Ladubay engage dans ses vins et toutes les actions qui concourent au rayonnement du territoire.


Dominique Gruson
Anjou Eco n°50 - janvier 2018

export_facebook export_delicious export_twitter export_viadeo  export_linkedin