Retour accueil
Vous êtes ici  > Regard  > Regard 2018

Christophe Guineheux, A2MI, Segré : métamorphose d'une machine

Bien ancrée dans le territoire segréen depuis une quinzaine d'années, l'entreprise A2MI affiche une croissance continue dans le domaine de la maintenance industrielle. Son dirigeant, Christophe Guineheux, veille sur le parc machine de ses clients et leur propose des innovations.

A2MI
9 rue Louis Lepine
49500 Segré-en-Anjou Bleu

02 41 61 38 05
http://www.a2mi-49.fr/

Dirigeant : Christophe Guineheux

Activité : maintenance industrielle et fabrication de machines spéciales

Effectif : 15 salariés

C.A. 2017 : 1,7 million d'euros

Christophe Guineheux a débuté sa carrière aux côtés de son père, dans l'entreprise familiale de négoce agricole installée à L'Hôtellerie de Flée, près de Segré. Tour à tour chaudronnier tôlier et soudeur, il complète ses connaissances avec le dessin industriel, la fabrication mécanique et l'automatisme. Ce qui l'amène à exercer pendant 16 ans dans une entreprise de machines spéciales. Une évolution dans cette entreprise l'incite à revoir son parcours professionnel. «C'était le bon moment pour moi de changer de métier. Ayant connu la fibre entrepreneuriale de par mon père, et après plusieurs années d'expérience, j'ai eu envie de me lancer à mon tour. En avril 2002, je crée la société A2MI, Atelier de Montage et Maintenance Industrielle. »

Des débuts encourageants
Aidé par la Communauté de communes de Segré, qui a mis à sa disposition un atelier relais de 250 m2 dans la ZI de Segré, ce chef d'entreprise volontaire a pu démarrer son entreprise. En 2004, suite à une extension, le bâtiment offre une surface d'exploitation de 400 m2.  « En 2010, la croissance était au rendez-vous et cette surface n'était plus suffisante. Nous avons déménagé dans la ZI et fait construire un bâtiment de 800 m2 d'ateliers et bureaux avec l'aide financière du Département.» A2MI évolue de nouveau cette année avec une surface totale de 1 600 m2.
« Ce qui m'intéresse dans ma mission c'est composer la machine qui n'existe pas encore. L'implication de tous mes salariés dans cette créativité pour trouver des solutions innovantes est essentielle car leur force contribue à la bonne marche de l'entreprise. »

Rénover et créer
A2MI assure la maintenance de tous types de machines dans des domaines industriels très variés : l'agroalimentaire, la pharmacie, la plasturgie, l'horticulture, l'équipementier automobile, les bureaux d'études, la papeterie. ( palettisation de batteries automobile, en papeterie la fixation d'un élastique sur des chemises cartonnées, en luminaire, assembler des tubes à LED...).
« Nos clients se situent dans un rayon de 200 km dans les Pays de la Loire principalement. Nous améliorons des produits dont certains sont anciens ou non conformes aux normes en vigueur. Nous pouvons aussi refaire à neuf une machine en y incorporant de nouvelles technologies et des innovations. Nos clients cherchent à pérenniser leurs outils de production et nous demandent des modifications suite aux évolutions des fabricants. »
Nettoyer, rénover, améliorer le parc machine de ses clients représente  50 % du C.A. d'A2MI. Sa deuxième activité est consacrée à la création de machines spéciales et la robotique. Définir les besoins du client, élaborer le cahier des charges, concevoir le produit en partenariat avec le bureau d'études DAO BE puis lancer la fabrication. Une machine est un assemblage de techniques complémentaires : mécano-soudure, tôlerie, électricité industrielle, pneumatique, électronique, automatisme, robotique, ce qui en fait la richesse et la diversité du travail chez A2MI. « Nous introduisons aussi des éléments de connectique pour assurer une maintenance à distance. »
A2MI s'est fait connaître par le bouche à oreille auprès d'une quarantaine de clients. « Nous proposons des machines à budget modeste, en adéquation avec la demande de nos clients et peu compliquées, qui apportent une plus grande productivité. »

Présent sur le territoire
L'entreprise est bien impliquée dans la vie locale, associative et sportive. Son dirigeant, d'origine segréenne, contribue à dynamiser le territoire par ses différents engagements : Président du comité Initiatives Anjou du Pays Segréen (pour aider et soutenir les futurs chefs d'entreprises), adhérent au club ASDEPIC, membre du Conseil de Développement, participant au comité Education-Entreprises.


Dominique Gruson
Anjou Eco n°50 - janvier 2018

export_facebook export_delicious export_twitter export_viadeo  export_linkedin