Retour accueil
Vous êtes ici  > Info en direct

Tersèn, des racines et des vers ...

t

A l'heure où les problématiques environnementales et sanitaires n'ont jamais été aussi mises en avant et l'agriculture biologique aussi dynamique, les biostimulants et le biocontrôle ont le vent en poupe. Fort de ce constat, Matthieu Grimaud et Julien Jeanneau, deux anciens technico-commerciaux angevins issus du milieu végétal, ont créé la société Tersèn pour fabriquer et vendre une matière organique bien particulière : le lombricompost. Concrètement, l'activité consiste à sécher, tamiser et conditionner les déjections de vers orangés voraces. Le fumier de cheval (issu des écuries voisines), ingurgité par les vers, ressort alors enrichi de tous les éléments nutritifs nécessaires au développement des plantes, grâce à son passage dans le tube digestif de ces derniers. Le "produit" obtenu est un amendement riche en humus, au toucher fin et dépourvu d'odeur. Un véritable joyau pour tous les professionnels, mais également les jardiniers en quête d'efficacité au naturel. Elle propose également un pur jus de Lombricompost, utilisable en arrosage ou en contact feuilles. Créée fin 2015, la société Tersèn est basée à Angers et compte désormais plus de 220 clients.


Anjou Eco n°47 - mai 2017 

export_facebook export_delicious export_twitter export_viadeo  export_linkedin