Retour accueil
Vous êtes ici  > Place net  > Place net 2017

Quelle maturité du Big Data pour les entreprises françaises ?

Avec un volume de données numériques qui augmente de façon exponentielle, l'analyse des données à grande échelle s'impose comme un sujet central dans nombre d'entreprises françaises. Selon l'étude d'IDC (*) menée auprès de 100 entreprises de plus de 1000 salariés, tous secteurs d'activité confondus, ce marché englobant les logiciels, matériels et services a atteint 445 M€ en France en 2016, soit une croissance de plus de 24 % par rapport à 2015.

La France prend le leadership en Europe dans le Big Data
Alors que seules 7 % des entreprises avaient lancé des initiatives Big Data en 2012, que 18 % des entreprises avaient mis en place une solution Big Data en 2014, aujourd'hui près de 4 entreprises sur 10 disposent déjà d'une solution Big Data en production. La France fait partie des pays les plus avancés en Europe de l'Ouest en la matière, avec un taux d'adoption similaire à celui du Royaume-Uni et supérieur à celui de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Espagne et des pays nordiques. Si l'on prend également en compte les entreprises qui mettent en place un POC (Proof of Concept ou démonstration de faisabilité d'un projet) et celles qui envisagent de mettre en place une solution Big Data dans les douze prochains mois, on constate que plus de la moitié des entreprises (51 %) ont déjà enclenché un projet Big Data.
La maturité des entreprises est particulièrement importante dans les secteurs de l'industrie et des services, où respectivement 68 % et 61 % des entreprises disposent d'une solution Big Data en production. Le secteur de l'industrie se distingue avec une stratégie Big Data plus poussée (80 % des entreprises interrogées ont mis en place une stratégie globale qui concerne toute l'entreprise). C'est également dans ce secteur que l'implication de la Direction Générale est la plus forte (54 % d'entreprises confirment que leur Direction générale est fortement impliquée et proactive et 25 % qu'elle est impliquée et active). Dans le secteur public, la maturité est encore faible avec moins d'un quart des entreprises qui ont déjà mis en place une solution.
Trois grandes directions de l'entreprise sont très impliquées dans la stratégie Big Data : la Direction des systèmes d'information, la Direction générale et la Direction administrative et financière.

Les principaux cas d'usage et bénéfices métiers
Lorsqu'on aborde le sujet du Big Data, l'aspect métier est essentiel. Sur un sujet comme l'expérience client par exemple, l'apport du Big Data est considérable pour mettre en corrélation les données issues des différents canaux et créer une vision 360° du parcours client. Les entreprises sont bien conscientes de l'attente des clients en termes d'offres personnalisées. Selon cette enquête, la connaissance et l'expérience client est le premier domaine pour lequel le Big Data génère des bénéfices métiers importants (53 %).
Le second grand domaine est l'excellence opérationnelle (42 %) avec des bénéfices reconnus pour maximiser les performances en matière de productivité, de qualité des produits et de réduction des coûts. C'est d'ailleurs le domaine le plus important pour les entreprises du secteur de l'industrie (57 %).
L'amélioration de la sécurité, de la gestion des risques et de la prévention de la fraude est le troisième grand domaine en termes de bénéfices métiers. Les entreprises ont de plus en plus conscience de l'intérêt du Big Data pour sécuriser l'entreprise des attaques provenant de l'extérieur, mais aussi de l'intérieur. L'utilisation des outils d'analyse et de traitement Big Data permet de mettre en place de nouveaux événements, de détecter plus efficacement et en temps réel les attaques ou les comportements anormaux. Les enjeux de sécurité associés au Big Data sont cruciaux, avec pour premier enjeu (82 % des entreprises interrogées), la sécurité des informations de l'entreprise. Les deux autres enjeux majeurs sont la sécurité des données dans un environnement Cloud et la protection des données clients (77 % des entreprises).
83 % des entreprises sont convaincues que l'explosion des données nécessitera la création ou le développement de nouveaux métiers pour assurer les besoins des différents départements de l'entreprise du fait de l'impact considérable du Big Data sur les compétences et du bouleversement qu'il génèrera sur les métiers.

La réussite du déploiement et de l'utilisation des solutions Big Data dépendra d'une approche multidimensionnelle qui tiendra compte de la technologie, mais aussi des ressources humaines et financières, des processus IT et du type de données utilisées. Ces dimensions sont : la vision (évaluer la stratégie Big Data mise en place et l'implication de la Direction générale de l'entreprise), les compétences Big Data internes et externes, le recrutement, la formation et l'ouverture de postes d'experts de la donnée ; les processus intégrant les aspects budgétaires, la diversité et le niveau d'implication des différents départements de l'entreprise dans les processus d'évaluation et de sélection des projets ; la technologie qui prend en compte le niveau d'adoption des solutions Big Data ; les données qui prennent en compte la variété des sources de données internes et externes utilisées.


Seules 40 % de données internes exploitées
En France, les entreprises sont toutefois encore loin d'exploiter tout le potentiel du Big Data. Seules 40 % des données disponibles en interne sont réellement analysées aujourd'hui. Entre autres raisons, les interrogations sur les types de données à analyser, comment les collecter et quelle valeur en attendre. Dans un monde en transformation, les acteurs qui ont investi sur le traitement de la donnée ont vu leur croissance et leur performance augmenter significativement. Cela laisse augurer d'énormes marges de progression dans les années à venir. Seules 14 % d'entre elles sont jugées comme visionnaires en la matière, tandis que 11 % restent en retard.


Marianne Bourgeois
Anjou Eco n°46 - février 2017


(*) : IDC est un acteur majeur de la recherche, du conseil et de l'évènementiel sur les marchés des technologies de l'information, des télécommunications et des technologies grand public.

export_facebook export_delicious export_twitter export_viadeo  export_linkedin